Retour La Brenne en itinérance et autonomie, du 23/07 au 26/07/2018. Partie 1

J1 : Lundi 23
Nous nous préparons Brigitte, Thierry, Antoine et moi pour notre première journée de randonnée. Ce sera le seul jour où nous aurons une assistance (merci Judith) et que nous savons où nous allons dormir. Je l’avais repéré en faisant mon tracé, il n’était qu’à 20 km de Mézières-en-Brenne…enfin que je croyais ! Mon départ du site de l’Etang de Bellebouche était 9 km d’où nous campions ! (C’est immense et je n’avais pas de point précis lors du tracé, rien que des tentes au chapiteau nous avions 1 km ^^).
Pascaline, Gilles, Minou se préparent à rentrer également.
Nous prenons notre dernier petit déjeuné ensemble et c’est parti. Dernière photo avant le vrai départ !

La chaleur va vite être pesante (mais rien à côté des jours suivants !), il y a beaucoup de route, même s’il y a des bas-côtés, ce n’est pas toujours agréable.
Surtout au vu des réactions de Dipti face aux engins volumineux !
Durant l’équiliberté, deux énormes tracteurs transportant des tonnes de foin arrivent, elle campe puis recule et fini par faire un violent demi-tour ! Ténébra qui avait passé la moitié a fait un bel écart, (certainement en ressentant la panique de Dipti), atterrissage dans le fossé, contre des barbelés !! Petite blessure au nez et le long du flanc, il n’y a rien eu de grave heureusement…
Ce premier jour, c’est la fête pour Dipti !! des camions, plus ou moins cool, des tracteurs, on va en avoir… Elle se retrouve une fois le cul dans le fossé (là je me fâche), mais en ressort très vite, une fois ça faillit être les antérieurs, mais là elle m’a sidéré, elle a eu le réflexe de « ressauter » pour s’en écarter ! Et le camion en pleine ville qui refuse de ralentir, m’envoyant balader d’un geste de la main….
Enfin nous avons quelques beaux paysages et nous trouvons de l’eau pour les chevaux. Ahh la fontaine^^. Au départ, aucune des juments ne voulaient s’en approcher ! La partie envoyant de l’eau était un peu bruyante ! Mais après Ténébra aurait bien mis les pieds dedans !

Pour l’arrêt pique-nique, indispensable pour Thierry ^^, Judith nous rejoint avec quelques bonnes provisions !
Nous trouvons un champ, avec une bonne partie à l’ombre, non cultivée, et nous avons la permission de l’agriculteur qui était là dans son tracteur ^^ ! Nous pouvions également attacher les juments, donc c’était nickel !

Départ à pied comme d’habitude après manger^^ Ce sera encore de la route… on apprécie drôlement les chemins, mais aussi l’ombre, du coup !

Nous arrivons assez tard au château, vers 17h45. L’entrée est magnifique et l’accueil des gardiens très chaleureux ! Léa leur fille est pleine de vie et nous fera la visite du château.

Nous installons d’abord les juments. Nous sommes obligé de desseller avant car il y a un portail bien étroit à passer. Je ne suis même pas sûr que les hanches passent ! De plus, il y a une marche assez haute, je ne suis vraiment pas sereine. Je commence par Dipti car elle est moins large que Ténébra… Elle hésite mais pas trop longtemps, et je peux voir que ça passera lorsqu’elle est bien en face. Ouf, toutes passent sans souci^^ !

Nous pourrons les doucher et nous les séparons par mesure de sécurité. Hum…. L’électrificateur est mis mais pas allumé, elles se retrouvent vite ensembles et, forcément, ça ne le fait pas. Je fais une double séparation (comme je le voulais au début), répare mon électrificateur et nous serons tranquille pour la nuit. Par contre Dipti ne se sentait pas trop bien ! Quand je les ai laissées, elle m’a suivie jusqu’à la grille avec des yeux implorants ! Je lui ai expliqué que ce n’était que pour une nuit !
Je commence par Ténébra, qui, comme d’hab, ne court pas après ; puis Dipti, elle aime sur la bouche mais c’est tout ! Ténébra s’empresse d’aller se rouler pendant que je douche Dipti.

Après les juments, nous allons découvrir nos chambres. Pour Antoine et moi, il était convenu d’une chambre avec lit double. Et bien ils m’ont installée dans une chambre avec un grand lit et Antoine dans la chambre des lits doubles ! Il y a l’entrée avec 3 portes, les chambres et la salle de douche / toilettes.

Léa nous attend pour la visite ! Toutes les pièces ne sont pas encore restaurées. Léa nous raconte l’histoire du château et nous explique par exemple que l’encoche dans un des murs est due aux tuyaux des pompiers (lors des entraînements). Il y a quelques belles pièces qui servent lors de réceptions ou de chambre d’hôte. Cela fait 26 ans que le gardien actuel entretient le château.

Nous sommes ensuite attendu à table, nous avons pris notre douche, nous pouvons rejoindre nos hôtes.
Madame nous a préparé un petit repas du tonnerre 😀 pas pour les végétariens mais j’avais oublié de préciser^^). Un pâté en croute, une salade de gésier, le fromage et un gâteau avec glace, et tout ça avec du bon vin ! Une bonne soirée !

28.63 km, 8 à pieds, moyenne en déplacement 5.3
https://connect.garmin.com/modern/activity/2905272485

J2 : Mardi 24
Ce matin, c’est Brigitte, avec Brona, qui nous quittent.
Un bon petit déjeuné nous attend : jus de fruit, croissant, pain, beurre, confiture, lait, thé, café… Nous voyons madame et Léa, un peu avant de partir, nous pourrons dire au revoir également à monsieur. Il va falloir un peu de temps pour tout ranger, et surtout charger les juments, Léa m‘aide à brosser les juments, puis fera un tour sur Brona.
C’est le vrai départ en itinérance : les sacoches et nous ne savons pas où nous allons dormir^^

Nous partons vers 10h30. Nous avons rapidement quelques beaux paysages (et dénivelés). Nous ferons un petit détour, avertis à temps par un couple sur leur terrasse, que notre GR avait des escaliers^^
Ténébra, égale à elle-même, est toujours en tête avec un très bon pas ! Même Dipti admire le paysage !

Vers 13h00, nous frappons à une porte pour avoir de l’eau pour les chevaux. Les personnes nous ont grand ouvert leur jardin, pour nous installer pour manger ! La maison s’appelait et se trouvait à La Garderie.

Nous repartons mais la chaleur commence à peser. Nous arrivons sur Préaux, nous voyons un bel endroit avec table de pique-nique, banc… ce serait trop beau de pouvoir dormir là ^^ Il y a également un petit resto/épicerie, nous allons chercher à boire et faisons quelques courses. Je demande pour dormir, forcément, l’endroit est trop beau !
Je vais à la mairie, la secrétaire joint le maire qui nous propose l’ancien stade. Jean-Pierre nous montre l’endroit et l’eau. Nous faisons connaissance avec les voisins, nous devons décaler un peu nos tentes si nous ne voulons pas entendre le chien aboyer^^ Nathalie (la voisine^^) nous donne une bouteille d’eau 🙂 Un peu plus tard son mari vient nous voir et nous invite pour une douche et l’apéro !
Nous fixons l’heure, nous avons le temps de nous installer ! Monsieur le maire Guy lesveque arrive également, nous parle et nous invite également pour l’apéro, que nous devons décliner.
Nous finissons les paddocks et montons les tentes ! Ténébra et Dipti prennent peur du matelas quand on le gonfle mais Dipti reviendra voir de plus près !

L’heure arrivant nous allons à notre douche/apéro. Michel et Nathalie nous accueille comme des amis, ils nous présentent leur fille Louise et leur gendre Sylvain, avec qui Antoine fera une partie de molky !
C’est une soirée géniale, avec des discussions supères intéressantes et pleine d’aventures, Michel est écrivain ! L’apéro s’est transformé en repas ! La table a été mise avant même que nous arrivions !
Nous regagnerons nos tentes vers 23h00 !
Le lendemain matin, Michel viendra avant notre départ et offrira un de ses livres dédicacé à Antoine ! Antoine a été surpris et ravi !
13.08 km, dont 6 à pied, moyenne en déplacement 4.9. Je ne marche pas trop bien à cause de mon genou.
https://connect.garmin.com/modern/activity/2905272540

J3 : Mercredi 25
Après une courte nuit, des chiens ont aboyés (pas celui de Michel, enfin pas après 24h30 ^^), Ténébra a répondu à un cheval qui a henni… Nous nous levons, nous préparons et partons vers 10h30. Nous faisons une petite halte au lavoir mais les juments n’ont pas soif. Nous avons pris le petit déjeuné au resto et fais nos courses pour le midi.
(Pas de photo de départ)
La journée tournesols ^^

Vers 13h00, nous nous arrêtons pour déjeuner, il y a de l’ombre et de quoi attacher les chevaux. Je m’aperçois, peu de temps avant, que j’ai perdu le seau des chevaux…. Heureusement que nous en avions 2 !
Nous avons également des toilettes et un robinet d’eau. Thierry va, avec Antoine, nous chercher à boire, dans le bar un peu plus loin. Les regards des gens qui passent en voiture sont plus ou moins aimables ! les personnes à pieds le sont d’avantage et nous pose des questions. Nous avons tomates/betteraves/chèvre/
Melon au menu ! Il y a même de la vinaigrette ^^

C’est reparti, à pied, bien sûr ! et quand nous retrouvons l’ombre c’est le bonheur ^^

Nous retrouvons encore des champs de tournesols, c’est vraiment magnifique !

Pendant la pause de midi, j’ai téléphoné (tant bien que mal) à un camping, qui m’a renvoyé sur la mairie… Quand nous sommes repartis, nous avions comme réponse « ça devrait être possible, je vous rappelle d’ici 30 mn ». Bien sûr, j’ai dû rappeler moi et là je dis à la dame que nous avons fait un détour et que nous étions tout proche du camping ^^ Je finis par avoir un oui sur et « installez-vos comme vous voulez ! quelqu’un passera vous voir ».
Pour arriver à ce camping, nous avons un pont étroit, pas sur que les sacoches passent mais si ^^
Nous « risquions » d’avoir un peu de musique, car ils préparaient le festival pour le vendredi soir.

Après avoir installé les juments, Antoine et moi profitons pour faire une lessive, il fait beau, entre les deux tentes ça devrait vite sécher^^. Nous avons vu les éviers pour le linge qu’après, bien évidemment ! ^^
Nous sommes juste à côté d’un robinet, nous prenons deux emplacements, un pour mes juments et un autre pour mélodie et nos tentes.

Pas très loin, nous apprenons qu’il y a des pizzas pour un prix raisonnable, Antoine t Thierry partent faire la commande et les rechercher !
Pendant ce temps là je discute avec un monsieur qui pestait contre les chevaux quand il est arrivé. Il était avec des amis, qui eux sont venus dire bonjour, le chien en premier ^^ et qui tentaient de lui expliquer que les chevaux étaient sympa ! Un moment, l’entendant bougonner, je dis « bonjour, surtout si vous avez des questions, n’hésitez pas, je ne mords pas ! ». Et bien il est venu !!! Il s’est avéré bien bavard du coup ! Mais au moins, il est reparti sur sa place en étant content 😀

Il m’a même indiqué où faire brouter les juments ! Ce que nous avons fait avant et après avoir mangé, car leur emplacement était plutôt pauvre en herbe (bon pas en arbre !). Pizza avec un peu de vin.

A part les bruits de mâchouillement des feuilles des arbres, la nuit a été plutôt calme. Et encore un jour de passer !
Nous avons ramassé les crottins avec la pelle que le monsieur (venu se faire payer^^) nous a laissé avec un sac poubelle, à ma demande 😀

18.73 km dont 9 à pieds. Moyenne en déplacement : 4.8 (les sacoches se font sentir)
https://connect.garmin.com/modern/activity/2905272593

J4 : Jeudi 26
Comme chaque matin, rangement des affaires, préparations des juments… ramassage des crottins, j’ai dû aller demander un autre sac poubelle à la voisine….
En partant, nous faisons une bonne pause brouting, vu qu’elles n’ont eu que les arbres cette nuit ! On a eu peur que Mélodie se fasse une porte de sortie ! Nous sommes de plus en plus rapide à tout attacher^^ et les sacoches de Camille Cramer sont vraiment au top ! Après nos 4 ou 5 km à pieds, c’est reparti vers l’inconnu. Il y a de nouveau le petit pont à passer… Et bien dans ce sens Dipti a voulu le prendre trop vite, du coup elle le repassera 3 fois…

Nous avons une petite diversité encore du paysage, la plaine (beaucoup de plaines^^), les villages, les ponts fleuris…

Lorsque nous arrivons sur Faverolles, c’est pour une pause déjeuné. Malheureusement l’épicerie est fermée, mais je vois quelqu’un fermer la porte de la mairie… Je me dépêche, c’est monsieur le maire ! Il fait chaud, 13 km de fait, le maire peut nous « loger » ce soir, nous décidons donc de rester ! Pour l’épicerie, elle ne rouvrira que la semaine prochaine, mais on aura du pain pour le lendemain matin.
Faverolles est un petit village bien actif ! Le maire fait énormément ! Il y a les abeilles, qu’il développe pour montrer aux enfants (avec une ruche éducative), il y a la guinguette^^
Il est lui-même randonneur, et a recréé le refuge des montagnes ! Quand on y loge, on lisse les sous de ce qu’on a consommé, (il y a à boire et à manger), personne ne vérifie et il a dit n’avoir jamais eu de « profiteurs » ou de personnes malhonnêtes ! L’intérieur est vraiment comme celui des refuges en montagne ! La grande salle, avec l’entrée et des crocs ! ensuite un petit salon et au fond le dortoir (en deux parties mais que des lits superposés).

Le seul inconvénient pour nous, c’était l’espace pour les chevaux ! Il nous propose donc le stade. Après l’effort, le réconfort !

Dans le courant de l’après-midi, nous voyons les gens arriver pour la guinguette ! Il y a un groupe « connu » et du monde pour danser !! Nous y mangerons ce soir. Alain, l’animateur est extra ! Sa femme également, elle travaille dans une boulangerie et embauche dès 6h le matin, entre deux pas de pause, elle vient s’occuper des repas et boissons de la guinguette !
Nous avons des toilettes et des douches !
J’aurais le droit à une salade spéciale car c’était charcuterie ce soir ! En plus du plateau, il y avait du fromage blanc au frais.

Vers 20h00 le groupe arrête, quelques personnes restent manger.
Afin d’être sûre que Mélodie n’ait pas faim et décide de passer les clôtures, nous les faisons brouter…

Une nuit tranquille et un câble oublié dans la tente d’Alain où les appareils chargeaient…

12.97 km dont 6 à pieds. Petite moyenne de déplacement…
https://connect.garmin.com/modern/activity/2905272634

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami