Retour La Brenne en itinérance et autonomie, du 27/07 au 30/07/2018. Partie 2

J5 : Vendredi 27
Nous partons un peu plus tôt que d’habitude, enfin un peu hein ^^
Alain vient nous dire au revoir, sa femme est déjà partie… Une nouvelle journée commence. Départ à pieds, cela va de soi.

Nous passons devant une ferme théâtre, très connue paraît il mais là…nous n’avons rien vu…

Nous croisons aussi quelques châteaux, et des maisons dans les roches et des plaines, avec toujours un ciel bleu et de la chaleur !

Nous allons aussi avoir beaucoup de vignes…

Après la journée tournesol, nous aurons eu la journée des vignes.
Nous arrivons sur Meunes. La mairie est fermée, la boulangerie aussi, personne en vue, je vais me renseigner à la pharmacie. Par deux coups de fil, elle joint le maire qui vient nous voir.
Il nous emmène sur un terrain municipal, semi clôturé, avec de l’eau mais derrière un grillage (Thierry a trouvé une ouverture), et trois maisons autour. Pendant que nous nous installons, les premiers voisins nous proposent de l’eau pour les chevaux et un seau. Un peu plus tard le deuxième voisin, vient nous voir et nous propose deux bidons d’eau de son puits :D, puis des tomates et concombre de son potager.
Encore un peu plus tard, une voiture arrive et les deux dames à l’intérieur nous regardent sans vraiment sourire…oups ça promet…. Une fois garée, l’une d’elle arrive et nous signale que nous sommes sur une partie privée ! arf ! Le maire a oublié de nous préciser que la partie tondue appartenait à la maison (même si séparée par une route). Mais très vite, elle va nous sourire, parler, et proposer une douche ! Le plus drôle c’est qu’elles sont de la région parisienne (pas loin de chez nous) et qu’elles étaient là en week-end.
Les juments ne sont pas si mal loties, il y a de l’herbe. Nous devrions bien dormir !

Mais allez savoir pourquoi, Mélodie en avait décidé autrement !
Vers 3h00 du matin, j’entends de bruits pas normaux… je sors de la tente et vois Mélodie tourner sur elle-même… je tente de la rassurer, appelle Thierry et vais vers elle. Le temps d’arriver elle embarque tout, pète les piquets….
Heureusement elle va plus vers l’herbe que la route que je lui bloque rapidement. Bon… la mettre à l’attache semblait plus que compliqué, Thierry la fait brouter en la tenant… je regarde autour de nous. Il n’est pas imaginable que Thierry reste debout toute la nuit !
J’ai trouvé ! J’ai la possibilité de fermer tout le côté route, bon plus qu’à espérer que les deux voisins (le troisième n’étant pas inclus^^) ne souhaitent pas partir avant 7h00 du matin ! Je me dis que s’il y a bruit de voiture, je les entendrais ! J’avais un peu peur que Dipti et Ténébra fassent la même, car, lorsque Mélodie s’éloignait un peu, elles hennissaient. Mélodie boutait et a même fini par se coucher tranquille !!!!
Encore une courte nuit^^
Heureusement que le matelas (acheté cette année) est vraiment bien !
16.96 km dont 8 à pieds.
https://connect.garmin.com/modern/activity/2905272671

J6 : Samedi 28
La nuit s’est terminée sans encombre ! Y en a une qui a bien dormi !
Rangement, on remet le seau au portail de la voisine, on rapporte les bidons et l’eau restante à l’autre voisin, et mettons nos poubelles dans la poubelle, spécialement mise à notre disposition par nos voisines Ah et hier après-midi, mon téléphone rechargeait sur la batterie solaire avec celui de Thierry… La cata ! je ne sais pas mais cette année, la batterie solaire n’a vraiment pas bien fonctionnée, y compris pour recharger la batterie « normale »… mon téléphone se prend une surchauffe, je suis obligée de l’éteindre complètement (je le laisse éteint toute la nuit, peut-être qu’en le rallumant demain ça ira…)… Ce matin en l’allumant, la vidéo de démo se met toujours en route, empêchant la mise en veille, donc il chauffe… Du coup je ne l’allume que pour vérifier les messages et parler à mon mari !
Le principal c’est que j’ai toutes mes applications qui fonctionnent normalement ! Il ne se met plus en veille…juste…
Nous partons vers la mairie, pas loin, la veille nous avions donc repéré la boulangerie. La secrétaire vient vers nous, nous achetons nos croissants au camion, et du pain ! (Mais c’était bien la boulangère^^)…
La secrétaire nous invite carrément à aller nous assoir prendre café et jus d’orange, elle surveille nos juments (attachées et très calmes). Elle nous conseille aussi d’aller voir le monsieur qui travaille dans le musée du silex ! Un vrai personnage ! Il explique mais questionne aussi, nous oblige à chercher les bonnes réponses ! Il en vit toujours !

Nous voici repartis à pieds et nous traversons le Cher, les températures semblent un peu plus fraîche !

Tellement moins chaude que nous allons avoir quelques gouttes de pluie… Nous mettrons l’imper mais pas si longtemps !

Nous arrivons vers Chéméry. Un homme nous accoste et du coup nous lui demandons s’il pense qu’il y aurait un terrain pour nous, dans le coin. Il nous parle du château, du « châtelain » qui reçoit en effet des chevaux (il y en a eu peu de temps avant nous en effet), puis du mariage de sa fille qui se fait aujourd’hui….
Nous nous dirigeons donc vers le château. Il y a bien un mariage, du coup nous n’en avons pas l’accès. Nous avons du mal à avoir quelqu’un pour nous répondre, je leur explique que c’est un monsieur à l’entrée du village qui nous envoi, il marie sa fille aujourd’hui ! Là, il y a un quiproquo…. Un monsieur (de ce que j’ai compris, serait le propriétaire du château) arrive… Je lui explique qu’une personne nous a envoyés ici et qu’il mariait sa fille, il répond « oui, je marie ma fille » ! … Heureusement ça se dépatouille rapidement et on nous propose le petit espace à coté du château (il y avait encore le foin des précédents, et heureusement).
Nous nous installons, débarrassons les juments attachées et je m’occupe rapidement de mettre les fils. Nous les laissons ensembles le temps que nous mangeons, tout se passe bien. Mélodie se pousse quand les miennes viennent vers elle…. Mais Ténébra l’appelle si elle s’éloigne !!
Nous récupérons deux sceaux en dur pour l’eau, nous avons accès au tuyau d’arrosage, que nous devons ranger avant la réception.

Je mets le fil de l’endroit où il est possible de passer, le long de l’étang et devant l’entrée. Le jus passe bien. Nous allons pouvoir manger !

Vers 17h30, une voiture passe avec les conserves… Le bruit sur la route, fait arriver les juments au galop vers l’entrée. On calme à la voix, ça passe. Seulement, allez savoir comment et pourquoi, elles restent du côté de l’entrée, et dans les 5 minutes qui suivent c’est la grosse catastrophe !!!
Dipti se prend le fil et le coince sur son oreille, le jus qui passe est bien fort… Elles partent dans tous les sens au galop, l’endroit est PETIT ! Je crie à Thierry d’aller couper le jus, il est le plus près… je cours qd même vers le jus et là…patatras je me retrouve au sol…. Les trois sont arrivées au galop dans mon dos, je pense que c’est Dipti qui m’a bousculée (Ténébra m’a trop souvent évitée). Elles finissent par sortir en embarquant la chaîne (derrière les fils) … Je suis un peu sonnée au sol, le coude et le genou ont pris cher… Thierry et Antoine prennent les longes et partent à la recherche des juments. C’est la première fois pour moi que Ténébra suit et se barre ainsi…. Il y a une route importante un peu plus loin, nous sommes inquiets. Derrière le château, le deuxième mariage, ils nous crient par où sont parties les juments… j demande gentiment si quelqu’un peu nous y déposer car elles sont loin…en réponse : « elles sont là-bas »…
Ils finissent par les ramener… Bon, maintenant il faut trouver une solution…encore… Le problème c’est que maintenant je psychote ! Dipti a toujours respecté les fils mais elle ne les était jamais pris ainsi… du coup j’imagine qu’elle va se retrouver avec le fil sur la tête dès qu’elle va vouloir brouter tout près !!
Solution trouvée : je propose à Thierry d’attacher Mélodie sur ma ligne d’attache (si elle est bloquée, elle a une tendance à tirer au renard), et je mets les deux miennes à l’arbre. Je n’avais jamais tenté…. Je mets quand même deux fils derrières elles, sans jus, juste par sécurité et me laisser le temps de me lever si une se détache… Nous bloquons également les deux côtés « ouverts ». Le ballot de foin, nous avions, évidemment l’autorisation, nous a été bénéfique !!! Nous l’avons mis entre Dipti et Mélodie, et un tas pour Ténébra. Ténébra qui n’a pas manger de 24h00 à 6h00, là elle a réclamé !
Forcément, je n’ai pas bien dormi…mais à l’attache avec le foin, ça a fonctionné ! 6h00, donc, Ténébra appelle, je lui apporte eau et foin (eau pour les deux autres aussi^^).
Nous avons réparé la chaîne, ce sont les attaches dans le poteau qui avaient lâchées, un seau a été également détruit … Et nous avons tout de même souper !

Et puis, ça ira mieux demain… ou pas !
15.57 km dont 8 à pieds. La vitesse moyenne en déplacement est remontée un peu, sans doute de meilleurs terrains aussi !
https://connect.garmin.com/modern/activity/2905272724

J7 : Dimanche 29
Donc levée à 6h00 pour nourrir et abreuver les miss ! elles ont été sages au final !

Du coup, nous sommes en « avance » par rapport aux autres matins ! Nous petit déjeunons sur la place, sur la terrasse d’un bar, et l’épicière s’assoie avec nous^^ ! Courses : je leur prends un poulet frit, un chèvre, des fruits et légumes frais… Devant l’église, un monsieur nous propose de nous prendre en photo.

Nous voici repartis pour une journée…vignes et soleil 😀

Puis nous approchons d’un post GDf. Dipti hausse la tête mais n’a pas vraiment peur, même si ce sont de gros engins, ça bouge et fait du bruit…

Sur le plan, nous avons repéré une écurie… parce que le dimanche tout est fermé… pas facile, du coup, pour trouver un campement ! Nous y allons sans savoir ce qu’il en sera. Nous y trouvons une jeune fille et sa maman, le proprio est sur la route de retour de concours…Elle arrive à l’avoir au téléphone, je lui explique et c’est un oui immédiat avec plusieurs propositions pour les juments !! La jeune fille nous montre les endroits proposés, puis elles partent ^^ !

Avant l’arrivée de Sébastien, c’est le départ de Thierry et Mélodie (elle commençait à « boiter », elle aura une tendinite). Nous allons continuer juste Antoine et moi.
Vers 17h30, Sébastien, le proprio arrive. Il est super sympa ! Il va également nous laisser le club house ouvert pour nous permettre de recharger nos appareils, de boire café/thé, et de prendre nos douches ! il y a même la télé ! Il nous prévient que son papa arrive vers les 7h30 aux écuries, pas de souci, nous serons debout ! Par contre il n’avait rien dit à son papa ^^
Les deux juments ont fait les folles, un petit moment, après le départ de mélodie ! Repas du soir : le riz pour Antoine et soupe pour moi 😀

Quelques photos des écuries, un endroit calme et agréable. Les paddocks, où nous aurions mis du foin, l’entrée des écuries, les box, la carrière derrière…

16 km dont 9 à pieds, 4.7 en déplacement, ça va.
https://connect.garmin.com/modern/activity/2905272789

J8 : Lundi 30
Debout 6h30, on range, on va petit déjeuner du côté des paddocks ou il y a une mini forêt, table et chaise. Le papa de Sébastien arrive, je vais vers lui et lui dis direct : « bonjour, vous êtes le papa de Sébastien ? », je voyais bien à sa tête qu’il n’avait pas été prévenu ^^, mais il a du aussi voir que nous n’étions pas là sans autorisation et nous avons discuté. Au moment de regagner nos affaires, on le voit tenter de rattraper un petit entier ! Je l’aide et nous parvenons à le faire entrer dans un des paddocks, mais il a quand même eu un ongle retourné !! Il me disait que ça n’allait qu’en empirant son attitude … J’espère qu’ils trouveront une bonne solution.
Nous partons donc vers 9h15. Sébastien nous avait prévenu que les taons dans cette forêt et en cette période étaient nombreux et agressifs (il a carrément dit que c’étaient des « violeurs ») et bien… il n’avait pas menti !!! Mon coude a pris un peu de couleur… la douleur est supportable, par contre le genou, ce n’est pas top et j’ai mal dans le cou. Ça finira bien par passer, de toute façon Sophie est trop loin pour me soigner^^
La première partie du GR est donc envahis de bestioles (nous sommes vraiment attaqués et c’est usant), et un peu défoncée par les tracteurs…

La deuxième partie est moins agressive en bestioles, mais paraît interminable, nous passons d’une forêt à une autre, une vue sur un étang.

Dans la deuxième partie, les GR sont mieux entretenus, mais souvent en cailloux aussi !
Lors d’une traversée d’un village, Dipti rencontre (de loin ^^) un émeu ! Il suivait le long du grillage et dès que Dipti s’arrêtait ou le regardait, il faisait mine de faire demi-tour ! Pas rassurée ma Dipti ^^

Nous traversons les trois ponts d’Arian, c’est plutôt joli . Nous allons en direction du château de Villesavin. Juste avant, après l’émeu, ce sont les moutons qui intriguent Dipti ^^

Nous ne savons pas du tout si ce château accueille des cavaliers, mais nous avions repéré un pré juste à côté du château, en extérieur. En tout cas, l’entrée est belle, et il est visitable.

Nous avons visité la cour d’honneur, la chapelle, les trésors du mariage, le colombier, les voitures hippomobiles, les voitures d’enfants et la salle des gardes. Il nous manquait les appartements mais c’était en visite guidée.

Après cette petite marche et avoir vu de belles choses, sachant les juments en complète sécurité, nous nous posons à la terrasse, avec un café / perrier !
Les juments ont de l’eau fraîche et de la place ! Nous mettons un fil pour les tentes.

Puis ce sera atelier réparation ^^ Antoine arrange son porte téléphone, et moi, je recouds un pantalon !

Cette fois, je vais vraiment pouvoir dormir ! Antoine fait encore des réveils brutaux mais ça va mieux^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami