3/ Retour en itinérance de Vimoutiers, 13/07 au 16/07/2017

Jeudi 13 juillet
Ce matin, Judith nous accompagne, Thierry et moi, à la boulangerie et épicerie. Elles ouvrent à 7h00 et Judith devait rentrer de bonne heure. Nous faisons nos petites courses pour le matin et midi et nous rentrons à pied avec le sac à dos. Ça nous fera 2 km à pied pour bien commencer notre journée, et encore 6 en partant avec les chevaux !
Dès le départ, nous attaquons par une côte ! J’ai hâte d’être arrivée à ce soir car… je vais chercher Dipti !

Aux alentours 12h30, entre Haute Maison et Condé-sur-Iton, nous devons passer derrière la maison pour continuer sur le GR, sauf que…nous ne pouvons pas !! Des barrières nous en empêchent, nous trouvons un passage avec un bon contre haut mais faisable… sauf que de l’autre côté, aucun moyen de sortir ! Alors comment peut-on dire que c’est un circuit équestre autant que pédestres ! Nous essayons de joindre la mairie mais, à cette heure-ci, bien entendu, il n’y a personne.

Le pont non praticable pour les chevaux…C’était superbe comme paysage !

Nous retournerons sur nos pas pour faire le tour autrement. Un peu plus loin, nous avons encore la chance d’avoir accès à une rivière.

Nous arrivons au gîte, c’est grand et très agréable ! Il y a deux endroits de possible pour les chevaux. Je dois me dépêcher d’installer Ténébra car Nicolas m’attend et j’ai une heure de route. J’installe un premier paddock mais qui ne va pas, il y a trop de IF en face pour y installer Prince et Ricky… On change, on cherche, la deuxième partie, Nathalie la pense pleine de désherbants, donc nous restons dans le parc. Je m’active pour le paddock et eau et file avec Judith.
Nicolas est déjà là, je pose les affaires sales et récupère 2 tee-shirts, dans l’excitation/fatigue/angoisse, j’oublies de prendre le deuxième fil et un autre pantalon… Arrivés au pré, Dipti vient. Je la ferais monter sans le pont, mais du coup, je dois rester à ses côtés et Nico propose de prendre la longe et d’aller à la tête. Je crois qu’elle est montée en 5 mn ! Forcément, j’ai installé la caméra mais pas mise en route….
Elle s’est assez rapidement calée après un léger affaissement du cul, et à un autre moment, je ne sais pas ce qu’elle a fait mais le van a bien bougé et ça été bruyant ! (Comme un saut).
Je ne l’ai pas attachée et aux feux et ralentissements, elle est restée hyper calme !! contrairement à Ténébra qui manque de patience !
Elle était bien mouillée sur le poitrail mais ne paraissait pas hyper stressée ! Elle est descendue avec un grand calme, sur le pont, contrairement à la dernière fois ou c’était un peu précipité ! Merci Nico pour le voyage, j’aurais trop stressé seule ! J’emmène Dipti à son paddock. Elle ronflait ^^

Faisant deux passages et n’allant, sans doute, pas assez vite, au goût de Ténébra, celle-ci est sortie du paddock !!
Une fois Dipti installée, je dois ajouter un deuxième fil, elle est déjà passée en dessous du premier ! Ça promet pour la nuit !! En fait, elle ne bougera pas !
Mélodie s’échappe également de ses deux paddocks ! Du coup, Thierry vérifie l’autre partie, ferme une entrée et la mets ! Même loin des autres, elle semble ravie !

A table ! le cuisinier, ce soir, c’est Yves ! Il en a rêvé, il l’a fait ! Pas de lave-vaisselle… Merci Judith et Thierry ^^ Petit dortoir, mais Sylvia peut dormir dans le salon !

Nous ne traînons pas trop, c’est 30 km de prévus demain ! La nuit va être chaude et…bruyante

Photos de Sylvia

https://connect.garmin.com/modern/activity/1860722226 Sur 21 km, à pied : 8.8 (plus les 2 du matin).

Vendredi 14 juillet
Il est presque 9h00 quand nous sommes prêts à partir. Yves ira déposer le camion et nous rejoindra pour le pique-nique. Aujourd’hui c’est 30 km de prévu ! A l’attache Dipti est exemplaire ! Au moment de lui mettre les sacoches sur la selle, heureusement que j’y vais doucement, j’oublies qu’elle ne les a jamais eu ainsi ! (ni autrement d’ailleurs !). Elle a juste relevé la tête ! Elle a très vite calculé l’espace des sacoches, elle n’a touché qu’une fois fort, la deuxième un peu moins, et a sursauté quand Mélodie a touché avec les siennes et a fait un petit écart.
La troisième fois, elle se « coince » contre un poteau dans un virage, j’ai dû la lâcher, du coup, elle a attendu que je récupère sa longe, et seulement là, elle s’est écartée du poteau ! Le seul « souci » que je peux avoir avec elle c’est la BOUFFE !!! Elle n’arrête pas de brouter ! Je lui apprends dorénavant à brouter en même temps que sa mère ! Mélodie à les deux mêmes défauts que Dipti : les fils en paddock et la bouffe :D.

Nous marcherons sur 6.20 km ! Il y a des jours où nous sommes en forme, et ça monte moins ! Et toujours de beaux paysages, des guets, des rivières…. Dipti tend le cou avant d’y aller !

Dipti, Ténébra, Ricky

Il m’arrive de prendre des photos « étranges » ^^

Dipti avec les supères sacoches !

Dipti, la même que sa mère : comment ne pas se faire doubler mine de rien….

Par contre, elle a encore tenté de taper quand Prince a voulu la doubler et quand un moment, elle s’est sentie coincée entre les deux garçons…
J’ai réagi asse vite mais, j’espère qu’une fois montée, ça va lui passer ! par contre, contrairement à Ténébra, elle ne leur dit rien quand ils sont dans ses fesses ou côte/côte, c’est vraiment le fait de lui passer devant !
Ténébra est moyennement contente de devoir marcher moins vite ^^ ! Mais c’est Dipti qui donne le rythme qui n’est déjà pas mal !
L’arrêt pique-nique n’est pas trop tard, cette fois^^ 12h58 ^^. Nous sommes dans un chemin assez large et agréable…
Cette fois, Yves vient avec le camion ! Il a décidé de reposer ses fesses, et comme il était prévu de ramener deux chevaux, c’était plus simple ainsi. Nous n’aurons pas de pique-nique à porter mais en plus, nous avons nos sièges, ça tombe bien, il nous manquait juste le banc et la table ^^ !!

Ricky et Prince ne feront pas l’après-midi, ils rentrent en camion. Aucun souci majeur, ce n’est que pour les préserver, ils auront fait presque 20 km le matin. Thierry et moi partons donc avant leur embarquement ! Nous ferons un sans-faute avec nos cartes ! une seule fois je fais une vérife sur Iphigénie et, il s’avère que nous avions raison tous les deux, je faisais rattraper le tracé deux petites routes avant, mais la décision de Thierry était aussi bonne.
Nous partons sur 4 km sans nous en rendre vraiment compte. Thierry, bien plus doué dans les distances que moi, prend la tête, mais c’est ensemble que nous choisissons la route lors des intersections où quand nous nous sommes retrouvés devant une forêt complètement fermée !

En étant sur les routes, plus difficile de trouver de l’eau, mais nous tombons sur une flaque !

Le GR est dans la forêt, puis l’arrivée à Mesnil sur l’Estrée.

Nous arrivons enfin chez M Alain Cordonnier, il tient une pension pour chevaux (pré et box) et propose des salles de réception. C’est quelqu’un de super ! les chevaux ont été super bien, deux petits prés avec abris et foin à volonté. Et, incroyable, le peu de chevaux qu’il a en box sont sortis la nuit en été !!! enfin ! Le matin, ils rentrent sans longe direct dans leurs box…. Mais, du coup, ils sont plus longtemps dehors et pas en pleine chaleur comme dans beaucoup de centre équestres….

Pour Ténébra, un grand moment d’hésitation à passer par la porte ! Elle a dû penser que j’allais la mettre en boite ! C’était le passage pour le pré mais aussi l’abri.

Sachant nos chevaux en sécurité, nous prenons notre apéro, mangeons ls restes et go le feu d’artifice ! Il y a bien longtemps que je ne m’étais pas déplacée pour un feu d’artifice, et bien il était vraiment beau pour un si petit village !

https://connect.garmin.com/modern/activity/1860722294 Sur 33 km, à pied : 13.20 (6.20 au départ, 1 avant et 4 après dej. 2 arrivée)

Samedi 15 juillet
C’est le premier jour où nous partons si « tôt » ! Après un bon petit déjeuné et rangement des affaires, nous quittons ce bel endroit ! Alain nous accompagne en vélo jusqu’au stade d’abord, en évitant la route, où nous retrouvons Yves, puis encore jusqu’au GR., et hop 5.4 km de faits ! C’est une personne vraiment sympa, un endroit à découvrir y compris pour les chevaux !
C’est le premier passage très étroit et avec les sacoches pour Dipti, elle n’a pas touché une seule fois !

Pour ne pas être tirée, les juments marchant bien du même côté, je mets Ténébra devant et Dipti derrière, je me mets entre les deux. Petit point carte et « bouffe » pour les juments ! Idem quand nous attendons Thierry, Mélodie voulait étudier le chemin (avec quelques marches) avant de descendre nous rejoindre ! Nous profitons du moindre coin d’eau à nos chevaux, même s’ils ont bu peu de temps avant !

Nous trouvons toujours un montoir ! C’est le muret du monsieur qui est sorti pas content de sa maison parce que nous montions devant son garage, sur un tronc ! Avec Claire, nous avions eu très peur ! Mais là tout était fermé, l’herbe haute… la maison faisait très vide…

De nouveau, nous voici entre plaines, forêt et village. La forêt, nous l’apprécions surtout quand le soleil tape bien !

Ce matin, nous avons eu une petite frayeur. Sylvia pensait avoir trouvé un super montoir dans un bois, mais d’un coup, Ricky se met à tourner dans tous les sens ! C’est un nid de guêpes ! Il a été piqué mais n’a eu aucune réaction allergique, ouf !!! Il faut vraiment faire attention où nous mettons les pieds !
Sur un passage pas trop large, je finis par lâcher Ténébra qui veut à tout prix rattraper les deux autres…cailloux ou pas, elle tire… Dipti marche un peu moins vite et, nous avons pas mal de cailloux… Dipti marche moins sur les bas-côtés (je remettrais les sacoches correctement après la montée, une est un peu plus lourde).

Aujourd’hui, pas de coin pique-nique « idéal », nous déjeunerons dans les bois. Yves a même réussi à rendre confortable un tronc pour que Sylvia puisse s’asseoir ! Des plaines pour aller à Rouvres…

Nous approchons de Rouvres, chez Mélodie, mais elle ne semble pas du tout pressée de rentrer ! Les arrêts broutages restent de rigueur ! ^^ Seuls Prince et Ténébra, connaissant le coin (mais moins que Mélodie!), ont tendance à accélérer !

Dipti est allée prudemment au bac… il y avait un truc bleu qui flottait et…bougeait !
Ensuite, tout le monde s’est roulé dans la carrière, Ricky l’a fait au moins 5 fois !!

https://connect.garmin.com/modern/activity/1860722346 Sur 24.70 km, 7.900 à pied (5.4 départ, 500 m avant déjeuner -on cherchait le coin !-, 1 après et 1 arrivée)

Dimanche 16 juillet
Cette nuit les filles ont rejoint les garçons ! Elles n’ont rien cassé, ce qui m’étonne de Ténébra ! On remet les filles et le temps de petit déjeuner, elles avaient remis ça ! Les deux fois, elles étaient, bizarrement, près de la barrière, par laquelle, nous étions arrivées la veille, et pour partir ce matin !
Sinon, la nuit…comment dire…. Bien jusqu’à 4h30 du matin !!!! Judith m’a prêté son tapis gonflable (mieux que le matelas) et j’ai gonflé celui de mon duvet, du coup j’étais vraiment bien ! Sauf que… 4h30 tapante le coq se met à brailler !! mais avec Nathalie, nous avons vraiment eu l’impression qu’il était à côté de nos tentes !!! et il a fait ça (en s’éloignant) toutes les demi-heures !!!!!! Super petit déjeuné, moment un peu nostalgique, c’est le dernier jour ! Thierry ne viendra pas, Mélodie est chez elle…

Aujourd’hui, nous aurons principalement des plaines, c’est aussi le chemin le plus court. Il fera vraiment chaud et j’ai oublié ma casquette…. Le foulard n’empêchera pas un beau coup de soleil sur les pommettes, joues et nez… Pour le repas du midi, nous avons trouvé juste un tout petit bosquet où les chevaux ont pu être un peu à l’ombre.

Le moment pique-nique sera encore de bonnes crises de rire avec Sylvia ^^un bon délire avec les nuages, les extra terrestres

Et quand Sylvia n’a pas de montoir, elle peut compter sur Nathalie et Yves !

Allez, courage, nous repartons sous un soleil de plomb ! En vue, le cimetière, nous allons pouvoir faire boire les chevaux. Dans les plaines, il n’y avait aucune flaque !

Nous arrivons assez tôt et les garçons ne s’aperçoivent pas de suite que les filles sont de retour ! Quand, enfin, ils les voient, ils arrivent en galopant !
Je desselle rapidement mes juments et les mets au pré. Nous décidons de mettre Ricky et Prince dans la parcelle déjà entamée (électrifiée) avec du foin pour être sure qu’ils ne touchent pas au séneçon (une plaie cette année…)
Les juments vont direct boire, se rouler et un peu à l’ombre, avant de revenir brouter, mais elles ne viennent pas vers la parcelle, du coup c’est calme !! Jockey, après s’être fait donné un coup de queue par Ténébra, il a voulu approcher Dipti^^, fait deux magnifiques allers-retours pleins cul galop …en couinant et balançant des coups de cul…entre les filles et les garçons !

Sylvia nous invite au resto pour cette dernière soirée, nous mangerons indien, et encore une bonne soirée avec un très bon repas et des personnes géniales ! (Il nous manque Judith et Thierry)

Les garçons partiront le lendemain matin, je monterai Ricky dans le camion, après que Sylvia ait essayé, à la question de Sylvia « faut que tu me donnes tes trucs », je lui réponds que le premier c’est d’être sure soi-même que le cheval va monter. La dernière fois, en tout il avait fallu 45 mn, là il est monté en moins de 10, sans cri, sans longe, sans carotte (juste une fois le bat-flanc fermé^^).


https://connect.garmin.com/modern/activity/1860722414 Sur 22.98 km, à pied : 6.7 km (4.200 au départ, 200m avant déj, on repère le buisson et rien autour, 1 km après et 1.5 arrivée.

Le fait d’avoir terminer d’écrire ce petit résumé clos vraiment la randonnée… en effet, de revoir le photos m’ont permis de prolonger ce moment délicieux ! Vivement la prochaine !!

Une réflexion sur « 3/ Retour en itinérance de Vimoutiers, 13/07 au 16/07/2017 »

  1. Merci, Murielle, pour ton article! Cela m’a vraiment rappelé toutes les belles heures que nous avons passé ensembles! Merci aussi de ta description de moi… j’en suis très reconnaissante!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami