Un mot, une promesse

Un mot, une promesse

Il est si simple de parler sans promettre 
Il est si facile de se cacher derrière les mots                          

Prétendre ne pas avoir fais de promesse
Pour un rendez-vous manqué
Paraîtra bien moins grave
Que de l’avoir fait et être absent…                  

Il est si simple de ne pas prendre de risques
Il est si facile de se cacher derrière des excuses   

Une promesse n’est elle pas en soi un risque ?
Le risque de se sentir obligé de l’honorer
De ne plus trouver un réel empêchement
Et de passer pour malhonnête… 

Il est si simple d’offrir des présents
Il est si facile de se rendre intéressant 

Prêter de l’attention à quelqu’un,
Ou lui faire croire, en lui soumettant une soirée
La comblant des plus beaux artifices
Plutôt que d’offrir sa présence…                 

Est il si compliqué que de prendre des responsabilités ?
Est-il si dur de faire vivre ses mots ?

2 réflexions sur « Un mot, une promesse »

  1. Alessandro
    27 mai 2005 à 23:29
    Oo !!! hard !!j’en ai des frisson rien qu’ à la lecture !!j’aimerais pas etre à la place de celui qui te déçoit a se point !! ^^la suite… un autre jour … IGBiseDark

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami