De Charencey (Orne) à Madré (Mayenne) Rando du 19 au 29 juillet 2019 (partie 2)

Du vendredi 19 au lundi 22 (matin) juillet : Balades en étoile

19/07 : Bagnoles-de-l’orne. Petit déjeuné pour 8h30. Pas de bagages à seller, pas de paddocks à ranger, nous ne nous pressons pas. En fait, personne ne se presse et tout le monde discute… Nous sommes prêts que pour 10h30 ^^… pour 30 km (enfin de prévu ^^!)

Nous convenons avec Jean-Yves à quelle ville, nous devons l’appeler pour le pique-nique, et l’endroit du pique-nique. Fred est venu avec son attelage, Ténébra et Dipti ne sont pas perturbées ^^ Gilles et Yves sont à vélo. Gilles crève 2 fois en moins d’un km !! Il finira la journée en attelage ! ^^ Nous avons tout en chemins : beaux, ou pas entretenus, un peu de route, de beaux paysages, un guet difficile pour Mélody.

Pour l’arrêt pique-nique, je vois un escalier, accessible pour nos chevaux…Les premiers font le tour, j’appelle Minou (qui aime les petits défis ^^) et lui dis « on se le fait ? » Partante de suite, suivie d’Antoine et Thierry. Sauf qu’elle s’est faite avoir ! Anatol a triché ^^ Pas de photo de Dipti mais elle est correctement monté 😊

Après le repos des guerriers, le repas des cavaliers, nous repartons par la ville. Quand nous avons vu que nous avions fait 19 km à midi, nous nous sommes dit qu’il n’y avait pas QUE 30 km !! Le lieu semblait bien être au milieu du tracé !!

Nous nous paierons le luxe d’un petit galop en revenant du château (aller au pas) !

L’après-midi était plus compliqué et long ! Notamment ces 2 km de traverses (je descends rapidement) …

Malgré les cailloux, Dipti avance entre 6 et 7 km/h ! L’après-midi, nous aurons en effet encore 17 km. Anatol nous fait bien rire quand il veut boire ! Il plonge la tête dans l’eau et on ne voit rien !

Nous leur avons fait une supère désensibilisation aux camions !! Nous en avions qui arrivaient de partout ! Un moment, un des camions (des gros !) voit Anatol se mettre de biais, il freine « bruyamment » juste à côté de Dipti !! je l’ai senti se contracter de partout mais mes jambes étaient prêtes à la pousser vers l’avant ! (elle est spé des demi-tours !)

Quand nous rentrons, il n’est quand même pas loin de 20h00 ! Nous nous occupons des chevaux puis de nous :  douche/manger ! Nous sommes rincés, 38 km au lieu de 30… après 159 kms… là je n’en peux plus ! Je décide de mettre les juments en repos pour deux jours (dimanche c’était prévu depuis le début). Il nous reste le retour et elles ont besoin de repos ! Les dîners se passent dans la joie et bonne humeur !

Les 20 et 21/07 : Ce sera donc en attelage que je ferais ces deux sorties.

20/07 : le Mont des Avalloirs, Grand Hippopherique. 18 km de prévu pour les chevaux et un peu plus pour l’attelage. (ma montre est tombée en panne de batterie, à un peu plus de 22km…).  Petit déj à 8h30. Gilles nous a bien fait rire ! il lui arrive toujours des misères :D. Nous démarrons en camion jusqu’à La Chapelle Saint Anne. Par contre ça n’a pas toujours été simple et surtout pour les chevaux ! Ils sont extra et ont un sacré meneur !! Pas mal de branches basses, chemins étroits, de très grosses montées et descentes…

Contrairement à la veille, l’attelage arrive après les cavaliers au pique-nique ! Nous avons également pu tester nos capes de pluie et les tabliers de meneurs ^^ (pas de grosses averses non plus). Florence et Christophe qui nous ont rejoint la veille nous suivent à vélo.

Nous arrivons au Grand Hippopherique. Antoine grimpera les escaliers (malgré sa cheville), mais moi impossible de prendre tous ces escaliers ! Et encore une belle tablée pour le pique-nique !

Allons-nous changer de chevaux pour l’attelage ?? Nous rentrons en découvrant encore des choses « étranges » ^^

Souvent, dans la journée, les PR ou GR pour l’attelage ne passaient pas. Un moment, soit nous prenons le chemin qui forme un triangle (tracé), ou la route… Et bien heureusement, que nous avions choisi la route car en passant devant l’endroit où nous aurions dû sortir, il y avait une barrière ! Nous rentrons tout de même un peu plus tôt que la veille. J’aide Fred avec les chevaux, puis passe voir mes juments. Le matin Dipti m’avait suivi jusqu’à l’entrée ! Même pas dégoûtées des 38 km ! Je leur ai expliqué que c’était repos !

Pour Antoine, qui s’est probablement fait une entorse, ce sera repos le lendemain, il accompagne Yves et Nathalie pour aller chercher Néo. C’est en partie en dextre, que Prince fera le retour.

Nous nous retrouvons avec une fuite dans la salle de bain… le tuyau d’évacuation d’eau de la machine à laver n’était plus à sa place… Pascale arrive en renfort ^^

Au repas, nous avons encore de quoi rire ! Nous retournons « chez nous » vers 23h15.

21/07 : Boucle Saint Antoine. 30 km prévu pour l’attelage, 8h30 le petit déjeuné. Nous partons vers 10h00. Aujourd’hui je fais la groom, je suis seule derrière. J’aurais des barrières à ouvrir, la carriole à tirer, et j’ai gagné un bleu sur le bras avec lequel je me tenais !

Une belle sortie et une belle frayeur ! Nous nous sommes engagé dans un chemin pas du tout adapté par la suite ! Impossible d’y faire demi-tour et dur, dur de faire reculer les chevaux. Tout le monde descend, Fred fait reculer les chevaux pendant que je tire sur la voiture, (on aide comme on peut)… Puis le propriétaire du champs, fermé dans le chemin, nous propose de nous ouvrir ! Cool ! Mais même là, les chevaux doivent reculer pour entrer !

Une fois dans le champ… là… c’est bravo au couple chevaux/meneur ! Le champ est de suite très en pente (un quad s’y est retourné la semaine d’avant…). Fred calcule rapidement comment et où tourner pour remonter ensuite… Larry va se retrouver sur les fesses 2 ou 3 fois tellement c’est compliqué. Ils auront mérité leur repos en rentrant ! Nous avons encore eu une belle côte mais sur route …

Cyclistes et deux cavaliers, 3 dans l’attelage, le rendez-vous pique-nique n’est pas complètement accessible en voiture, nous le récupérons donc sur un parking.

La pastèque est de rigueur dans les pique-nique. Thierry et Minou cherche le bon côté pour rentrer ^^ Ce soir, au repas nous ne sommes plus que 8, Gilles est rentré le matin, Christophe et Florence après le pique-nique, cela n’empêche pas la bonne humeur.

Du 22 au 29/07 : retour  

Je n’ai pas écrit tous les jours sur mon carnet, ni le nb de km à pieds (mais j’ai les km pris par la montre). Le lundi 22 ou j’ai « profité » d’avoir Dipti en dextre et de pouvoir monter Ténébra (sans sacoches et Antoine voulant refaire de l’attelage), ayant très mal au dos et genou, j’ai très peu marché.

Départ très tardif, comme d’habitude j’ai envie de dire^^, mais en même temps nous ne devions pas arriver trop tôt ! Nous partons donc à 5 chevaux, Nathalie en a deux, et Yves est toujours à vélo. Judith sera encore des nôtres ce lundi, en attelage, et nous rejoindra ensuite chaque soir.

22/07 : Direction donc les Moulins d’Arrondeau. Tout le monde est ok pour les deux ponts, et Jean-Yves nous a fait le tracé pour l’attelage.

Le midi nous faisons une halte mais, pour commencer, au cimetière, car l’attelage n’est pas sûr de pouvoir aller devant la grotte…

jusqu’à ce que Fred descende voir et constate que la pente est un peu raide mais faisable, et qu’il y a largement la place pour le demi-tour, en bas. On ré attelle et ceux qui avaient dessellé, re sellent ou mettent dans la voiture ; direction la grotte.

Les chevaux se sont reposés et ont bu, nous également…nous repartons.

L’arrivée au Moulin est encore un peu hippique^^ ! J’ai failli me faire engueuler parce que nous arrivions vers 16h30 donc « tard » et qu’elle nous attendait ! A l’aller, elle m’avait quand même répété, au moins 5 fois, que ce n’était pas avant 17h00 et écris dans le contrat… Ensuite, elle avait accepté de ramener Yves et Thierry pour aller chercher le camion, là… elle a encore eu des sous…deux personnes sur les 7 se sont fait payer (ah, une fois, ils ont pris le taxi !). Fred et Judith sont allés faire les courses, je surveillais les chevaux attachés en ligne avec Yves, pendant que les autres finissaient les paddocks. Repas dans la grande salle, douches et hop au lit ! Demain matin, Fred et Judith rentrent.

16.95 km, un peu plus que l’aller pour le détour du chemin non entretenu.

23/07 : Direction Saint Elliers-les-Bois. Départ tardif, le temps de tout démonter et ranger… Nous trouvons un petit endroit à l’ombre dans une rue pour faire la pause midi. Dipti a des sacoches pour le pique-nique en partie. Antoine s’est fait marcher dessus et se retrouve sans talon… Nous avons même de l’eau pour les chevaux !

Arrivés St Ellier-les-Bois, je rappelle Edgard et lui dis que nous resterons sur le stade, qu’il nous faudrait juste de l’eau et quelqu’un pour l’aller-retour camion. Il est dans les foins du coup, il nous envoie Michel pour l’eau, qui nous ouvre une salle avec évier et de quoi monter une table et s’asseoir. Il ouvre également l’eau, les toilettes et la douche (mais nous avons tous préféré nous laver au lavabo…). Nous appellerons donc le taxi. Edgard est passé voir si tout allait bien. En attendant les chevaux sont sages !

Dès que le camion arrive, montage des paddocks, ça va, ils vont avoir de la place et de l’herbe !

Judith arrive avec les tentes ! Bon, c’était la dernière fois que je dormais en tente ! Avec mon genou et mon dos, ce n’est vraiment plus possible ! Merci Judith pour le repas ! 20.51 km

24/07 : Nous partons tôt ^^ 9h38, nous sommes à la sortie de la ville, et nous avons rendu les clefs à Michel !

Nous nous arrêterons pour le pique-nique dans une belle allée boisée. Nous apprécions l’ombre, il fait très chaud ! Les derniers chemins sont dans les bois et nous arrivons assez tôt !

J’ai hâte d’arriver sur Radon et leur présenter Joseph (sa femme ne sera pas là), Pauline, et l’endroit bien sur… J’ai déjà fait rêver Nathalie en lui parlant de l’étang, dans lequel, elle pourra se baigner ! Vu la température, elle ne pense plus qu’à ça…

Nous arrivons et, bien sûr, nous avons un super accueil !! Joseph me propose de prendre le chalet (pour 20 euros de plus) plutôt que la cabane ! Tout le monde accepte ! En effet, la cabane était petite, mais chaleureuse, ben que là c’est chaude tout court d’après Joseph. Du coup, Antoine et moi avons la roulotte et les 2 autres couples, chacun leur chambre dans le chalet.

Les chevaux ont la même place qu’à l’aller (ceux de Nath et Thierry ont la place des juments de Cécile). Pauline ramène les hommes pour récupérer le camion. J’achète bière et Poiré pour le lendemain midi, le soir nous irons dîner chez le routier qui vient d’ouvrir ! C’est simple, bon rapport qualité/prix et accueillant.

Pendant que certains se baignent, je vais voir Joseph pour régler le tout (avant de partir dîner), vu qu’il court partout le matin (et en journée^^). Il m’invite à entrer dans la cuisine et m’offre une bière ! Nous discutons pas mal. Il a acheté ce camping pour sa retraite ! Je lui fais la remarque que ce n’est pas une retraite « paisible » ! Alors, il me répond qu’il se lève tous les matins heureux, en me montrant par la fenêtre le pré donnant sur ses chevaux…. « Ça ne vaut pas le coup ça ?? » Oh que oui !!!

C’est un endroit que je recommande vraiment ! Il y en a pour tous les goûts et portefeuille ! Camping oui… mais tentes, camping-car, roulotte, chalet, cabane, au choix… C’est un endroit avec de l’espace, des sanitaires (pour les communs) propres et spacieux, calme, avec un étang et un accueil tellement chaleureux !

Notre roulotte !

Après le « bain » et avant d’aller manger, il reste encore du temps pour les pieds en éventail ^^ (il fait, encore, 36 degrés !) Mais pour atteindre le chalet, il faudra faire un dernier effort…une côte ! En même temps…la vue… ! Une chambre avec un grand lit et l’autre clic clac, le petit salon (mais nous restions dehors), les toilettes entre cuisine et douche.

25/07 : Journée farniente ! 40 degré et plus, pas question de partir à cheval pour 20 km ! De plus Dipti est arrivée assez raide hier ! Je me demande si je ne vais pas terminer en camion. J’aviserais à la suite de la journée de repos. Déjà, dans le pré, ce matin, elle trotte bien ! Antoine a sorti Ténébra pour une douche ! Nous devions juste libérer la roulotte pour 10h30, par contre nous avions le chalet jusqu’à 17 h ! Petit déjeuner au chalet.

Nath et Yves décide d’aller faire les courses à vélo, à 5 km… oui, mais voilà… jour de fermeture JEUDI ! et nous sommes ? JEUDI !^^ ils sont revenus dépités et repartis en camion… Certains retourneront se baigner, sinon, nous restons vraiment tranquille, il fait très vite chaud.

Nous commençons les allers-retours avec Ténébra et Dipti, elle monte de plus en plus vite ! Direction la ferme des Tertres. Ténébra et Dipti vont dans le même pré que la semaine d’avant, sauf que le bas sera pour les trois, et elles, elles doivent rester en haut. Jean-Claude a tout fermé… ou presque ! ^^ (je l’ai appelé la veille). Je vais remettre de l’eau, les juments ne bougent pas. Thierry arrive avec Mélody, nous la faisons passer sur la grande partie… Dipti cherche à passer sous le fil… je me dis que ça promet pour quand il va falloir faire passer les 2 autres ! Ah… problème réglé… Dipti a trouvé LA faille ! Nous crions à Thierry qui amenait Mélody en longe vers la mare ! « Attention, les juments arrivent ! ». Elles sont arrivées pleine balle ! Je crois qu’il a eu juste le temps de virer la longe ! Bon, on attend un peu… rien ne se passe… elles sont ensembles en gardant un certain espace ! Avec Thierry on décide de les laisser ensemble et on verra avec Nath après. Ce sera Prince et Néo qui dormiront en haut ! Ah j’ai pu voir une Dipti en pleine forme !!

Cette fois, Antoine et moi avons la chambre du bas « Shetland ». Au premier étage : « selle français », qu’aura Nath et Yves, et pour Judith et Thierry c’est « cob normand », comme nous, à l’aller. A cause de la chaleur (nous n’avions rien eu la semaine précédente), il y avait une invasion de mouches ! L’ennui c’est qu’elles piquaient !! Odile nous a ramené un collant… le lendemain matin, il a plu toute la nuit, plus une mouche ! (et très peu sur le collant !)

Nous avons pu dîner dehors et avec les produits locaux. Très bon repas ! Ils étaient en pleine préparation pour le TREC amateur Élite les 27 et 28 juillet 2019 ! Épreuve de la Coupe de France et du Criterium de France !

Nous décidons également que le lendemain nous nous arrêterons à Aunou-sur-Orne pour pique-niquer, (j’ai eu 2 riz au lait ds mon pique-nique 😊) et faire le reste en camion. C’est la journée de la 28 km et de la grosse départementale… Nous allons très vite nous apercevoir que la fréquentation des camions n’est pas la même un dimanche qu’un vendredi !!

9 km (3 à pieds, celui-ci je m’en souviens^^)

26/07 : direction Ferrières la Verrerie. Le matin, les juments (enfin surtout Dipti) ont été pénible en main ! Les filles de la ferme sont venues chercher les shets, il y en a un d’ailleurs qui ne voulait pas se laisser attraper et qui revenait vers Dipti à chaque fois ! Une fois en place pour le pansage et avec les autres, le calme est revenu ^^

Nous retraversons le joli parc, et la ville de Sées, jusqu’à Aunou-sur-Orne.

Arrivés à notre endroit pique-nique, un couple finissait de manger et s’est dépêché de partir, mais avec le sourire. Pendant qu’ils chargeaient la voiture, un autre arrive… La dame ouvre la fenêtre, nous demande si nous arrivions et à notre oui, elle répond avec un grand sourire : « bon, nous partons ailleurs alors^^ ». Il y a un lavoir bien sympa, avec le petit pont…

Après déjeuné, c’est le départ de Mélody, puis des garçons et enfin mes juments. Nous avons eu un peu de pluie mais rien d’ennuyant. Les filles se sont agitées un peu, mais franchement je m’attendais à pire.

Elles récupèrent le même paddock qu’à l’aller et les trois autres sont ensembles dans un autre grand. Mélody, de retour avec les garçons, aurait dû rester avec les filles, elle s’est fait mordre (une fois et rien de grave).

Quand Sylvie nous apporte le repas du soir et ce qu’il faut pour le petit déjeuné, nos voyons que nous n’allons pas manquer !! Nous aurons même de quoi faire notre pique-nique du lendemain !!

Nous aurons la même chambre Antoine et moi, chambre du grand lit pour Thierry et Judith et le canapé en bas pour Nath et Yves. A peine dans nos chambres, que nous entendons Nath partir dans un éclat de rire, elle n’arrivait plus à s’arrêter ! Nous nous levons et là…éclat de rire général ! Yves s’est assis trop à la tête du lit en voulant s’allonger et…ça s’est replier sur lui (pas complètement ! j’attends la photo ^^) Encore une belle et bonne soirée ! 9 km

27/07 :  direction Soligny-la-Trappe, mais cette fois avec arrêt au magasin^^ ! 10h40 le décollage.

Même s’il ne fait pas 40, il fait de nouveau chaud, surtout au soleil et sur le bitume. Quand nous longeons les lisières, nous nous faisons littéralement attaqués par les taons !

Je vais gagner ma première chute avec Dipti, sur du bitume… Elle a horreur des bruits sur les panneaux de signalisation, je ne sais pas pourquoi… Quand c’est nous qui le faisons, par mégarde, elle part sur le côté mais en avant, donc tout va bien… là, c’est Ténébra qui est devant nous qui fait un gros bruit… Ni une, ni deux, Dipti part en demi-tour /trot. Je l’arrête mais le demi-tour m’a propulsé en arrière, et en l’arrêtant la corde me brûle… je lâche et…chute… Au final c’est principalement la fesse droite qui prend le choc et un peu le bas du dos. La tête n’a pas touché le sol, du coup je râle ^^ ! Après être restée quelques minutes allongée, je me relève en trois étapes : redresser les épaules, puis du coucher à assis et assis/debout. Ce qui me permet de voir que tout fonctionne ^^.

J’arriverais même à trotter… le bas du dos me fait un peu mal mais je n’ai pas l’impression que ce soit pire que d’habitude. Par contre la surprise a été au couché ! J’ai fait un bond ! Je ne peux pas dormir sur la fesse ^^, un super hématome est apparu. Je suis allée voir le médecin hier (sous la pression et parce qu’une douleur persistait), muscle écrasé, et radio pour le bassin. Elle a appuyé à un endroit qui m’a vraiment fait mal, mais pas de fêlure sur la radio ça doit, encore, être dû à l’arthrose…. (A ce jour : muscle écrasé et arthrose multiplié et partout…)

Nous descendons car nous pensons nous mettre le long de la forêt pour pique-niquer… mais nous sommes attaqués par des taons… Nous repartons ^^

Pour l’arrêt pique-nique, nous mettons les chevaux en ligne d’attache dans une petite rue perpendiculaire à une plus grande. Nath propose de rester côté « grande » route, si les gens veulent passer, faut bouger tous les culs ^^et bien, forcément, les voitures arrivaient de l’autre côté ^^

Je suis restée avec les chevaux, ils sont descendus voir le Porche (point remarquable indiqué sur Iphigénie)

Avec les changements de tracé, nous n’arriverons pas du même côté qu’avec Antoine, et c’est plutôt sympa ! Nous découvrons un autre côté de Soligny. A l’arrivée c’est une dame qui nous accueille, (Elodie est en vacances). Le ton est vite désagréable, que ce soit elle ou moi… Elle ne veut pas emmener Yves au camion, entre autres… Le chalet n’étant pas prêt, nous faisons brouter les chevaux et les attachons pour les débarrasser, aux arbres, là où ils dormiront. Le calme est revenu, elle nous dit que son mari va nous emmener (contre paiement), ensuite elle nous propose la lingerie…Quand je vais la voir pour m’excuser, elle me laisse à peine le temps de finir, qu’elle s’excuse aussi… dure semaine et avec Elodie ce n’est pas la bonne ambiance ! Tout s’arrange !

Son mari emmène les garçons récupérer le camion, et nous mettons l’eau aux chevaux, rangeons un peu les affaires dans le chalet. Montage de paddock, au moins il n’y en a que deux à faire, et cette fois je ne le fais pas autour du chalet !! et nous sommes allés chercher du foin au centre équestre !

Tout le monde est bien installé, Judith (encore merci 😊) arrive avec les repas.

Notre linge, malgré le sèche-linge, (et la rambarde ^^) n’était pas sec… et j’ai eu la bonne idée de laver les 2 pantalons d’équitation !^^ Antoine en avait un de propre (un de mes anciens^^), ouf ^^

18.71km

28/07 :  direction les Genettes…la fin ! Pour ne pas déroger aux habitudes, nous ne partons pas vraiment tôt. En même temps, nous devons rendre les clefs mais elle n’arrive pas avant 10h30, et nous ne devons pas arriver trop tôt !

Nous traversons de nouveau Soligny , avec de beaux chemins (caillouteux^^) avant la route.

Derniers regards sur les chalets

Nous avons Soligny en vue

Les chevaux, attachés sur le parking à Soligny-la-Trappe, font des curieux ! Les chevaux ont vue sur un petit jardin 🙂

Après quelques achat, petit repos, nous repartons.

Arrivés, nous installons les 3 juments dans le pré, les garçons repartent en camion ce soir. Nath en allant les faire brouter, tombe sur les proprios d’un immense terrain, qui lui propose d’y mettre les chevaux !

C’est la moisson, Luc nous dit rapidement bonjour avant de repartir et nous dit qu’Anne ne devrait pas tarder. C’est Yves qui repartira à vélo chercher le camion. Pendant ce temps, y en a un qui fait la sieste ^^.

Nous n’avons pas la même chambre avec Antoine, et nous avons notre douche ^^ Assiette du soir, toujours aussi bonne !

Nous dînons assez tard car nous attendons Nat, Yves et Antoine. Il y a quand même plus d’une heure de route. Dernière soirée, malgré un peu de fatigue, nous sommes heureux ! Anne prend le temps de discuter avec nous et pareil le lendemain matin avec Luc !

Vraiment, nous avons rencontré des gens formidables ! 11.84 km

29/07 :  direction : maison… C’est un réel plaisir de voir, de nouveau, le pain perdu au petit déjeuné !

Dominique vient nous chercher pour 10h30, bon elle arrivera à 40 parc qu’elle avait des amis dans le coin^^. Heureusement que les juments sont montés en moins de 5 mn, car elle était pressée^^… Nous sommes partis en premier mais suivi de près. Thierry nous a même doublé sur la route 😊 Le voyage se passe aussi bien qu’à l’aller. Prada aime la nectarine ! Elle est devenue fofolle quand je la mangeais et elle a senti mon noyau dans le mouchoir !

Au pré, les garçons étaient tout en bas, ils ont mis du temps avant de comprendre… Jojo, bien sûr a été infernal avec Lulu ! Cette année, dès le lendemain, Lulu était réintégré ^^ (voir les vidéos)

Et bien… vivement l’année prochaine !

Vous trouverez, sur ce lien, toutes les vidéos de cette magnifique randonnée… à cheval, à vélo et en attelage !

2 réflexions sur « De Charencey (Orne) à Madré (Mayenne) Rando du 19 au 29 juillet 2019 (partie 2) »

  1. Superbe article, et superbe idée de tenir un journal aussi détaillé 😀
    Je me suis régalée a lire toutes vos péripéties
    Bisous Normands
    Pauline

  2. vous avez pris de jolies photos c’est très beau belle randonner merci de nous faire partager tout c’est beau moment comme moins beau lol et j’adore ce prénom ténébra lol merci murielle et bonne continuation bise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami