Un rêve

Dimanche matin, devant aller nourrir les chevaux et vu qu’elles n’avaient rien fait depuis plusieurs jours, vu également que le soleil était là (avec le froid mais bon , en même temps, on est en novembre …), nous avons, avec mon fils, bien travaillés.

Une grosse demi-heure d’éthologie, puis une demi-heure montée et une petite promenade pour finir. Au retour, comme souvent, on va direct vers l’abreuvoir… Là, mauvaise surprise !! J’ai fais reculer Genga à vitesse grand V. Un petit rat se trouvait dedans… mort, noyé probablement… Du coup, nous leur avons donné au saut, et j’ai nettoyé l’abreuvoir…

Au départ nous voulions faire une grande balade mais les coups de fusil de chasseurs étaient trop proches et trop nombreux pour prendre le risque… En ce moment, Patrick étant absent, j’y vais 3 fois par jour, pour les nourrir… Et là encore, je m’imagine, chez moi, avec les miens…. Je vais mettre sur papier cette semaine ce que nous voulons, mon mari ayant défini les km maxi et les départements , et j’irais voir quelques agences… J’ai vraiment de plus en plus hâte !

Dimanche, dans l’aprèm, mon mari a accepté (tant bien que mal) de faire une balade à pied et, avec les deux petits, nous sommes allés voir les chevaux au pré. La surprise c’est qu’il est rentré dans le champ et a caressé les deux juments !!   Il a plu sur le chemin du retour ! 

Une réflexion sur « Un rêve »

  1. Ne pas pouvoir se promener à cause des chasseurs, c’est une forme d’atteinte aux libertés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami