Genga : la bâche, jour 1. Ténébra : extérieur

On a travaillé longtemps et durement, j’ai donc voulu la laisser tranquille après, et ne pas la monter…

Nous avons retravaillé avec la bâche… c’est la première fois que je vois autant de crainte et de résistance face à cette bâche ! J’ai même du travailler autrement pour qu’elle finisse par la sentir et poser rapidement un pied dessus. Je n’ai pas demandé plus aujourd’hui, car, rien que pour ces deux gestes, il a fallu au moins 20 mn !

J’ai commencé par faire exactement comme on a apprit, en la travaillant loin et lui proposant le repos à côté de la bâche… mais même déjà simplement s’approcher de la bâche, il a fallu 10 bonnes mn !!

Jusqu’à présent, les chevaux que j’avais vus face à cet exercice, allaient au moins poser leur nez dessus ! Là, elle n’a posé son pied qu’une fois que j’étais dessus moi-même, une première fois…

(Même Ténébra lui montre 🙂 )

Enfin j’ai obtenu peu, mais ce que j’avais décidé et, qu’elle en est moins peur pour demain… Par contre Marie n’étant pas venue pour monter, j’ai travaillé Ténébra. Et bien on voit que je ne l’ai pas montée depuis un moment !! Enfin elle se remet vite ! On est sorti de nouveau, et là… aie, aie, aie !!!

Ils ont eu la bonne idée de mettre des remorques énormes, – de couleur et bâchées !!- sur le côté du chemin au bord du champ ! La première, on a bien eu du mal à la passer ! J’ai du prendre mon temps… la deuxième, on la passée au trot, elle mettait un peu de côté mais, là, elle n’a pas reculé ! Du coup, comme ces remorques étaient en plus sur le chemin du galop, on a beaucoup trotté mais pas galopé.

Une réflexion sur « Genga : la bâche, jour 1. Ténébra : extérieur »

  1. bas le soucis c’est que lundi c’étais pas encore le mois d’aout!Mdr….!Tant pis pour nous!
    Celà ne fais qu’un ans que tu monte à cheval?! tu en connais un rayon pour tant et à l’air d’une très bonne cavalière d’après tes billets!
    Sur que ca demande des sacrifices, moi non plus je part pas en vacance et je ne sort pas sauf dans la famille!
    Mais je pense que apprendre tout ca ca en vaut la peine! J’aime bien leur méthode, l’hétologie, méthode douce.
    La bache c’est de la désensibilisation?! Ma prof anne catherine elle à fais ca mais avec la cravache une fois avec un cheval super peureux au club! C’est dingue parce que ca marche et au bout d’un moment le cheval ne disais plus rien devant une cravache!
    Moi si j’avais les moyen et le niveau je pense que j’aimerais faire un stage la bas.
    C’est une bonne chose.
    Allez je file me mettr au lit, je suis vaner la chaleurétais écrasante aujourd’hui!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami