Une séance qui apporte de bonnes surprises

Tout d’abord je suis RAVIE !

Ce matin ce n’était pas forcément bien parti, le temps maussade voiture à prendre pour aller chercher Céline… De plus je dois sortir Elzeir avant de pouvoir accéder au manège.

Je dois : non, quelqu’un  doit donc je le fais pour ne pas perdre de temps… surtout qu’il est agréable comme poney en liberté !

Ensuite Céline met Fontana en liberté, un peu car elle va monter.

Il ne me reste que 50 mns avant le cours de Christine. Vu que ce midi je dois ramener Céline et emmener mon fils à l’AS, je suis courte en temps… Je décide donc d’attaquer rapidement quelques exercices. Je n’ai pas fais de désensibilisation aujourd’hui, les flexions, la tête, les épaules et postérieurs, la corde (elle bouge encore un peu contrairement à la cordelette), les reculer puis le mener (pas/ trot / pas/ recul), c’est vraiment de mieux en mieux.

Les reculer à distance, au-delà de 4 pas (quand je veux la mener en bout de longe), ne sont pas encore droits. J’ai essayé le long de la barrière, il y a encore du travail… Puis je la mets en liberté, et là elle reste près de moi, première satisfaction (même si ça elle le fait depuis un moment) car comme nous a expliqué Valérie : un cheval qui reste près de vous est un cheval qui a confiance ! Je vais à ses côtés et fais le geste de la mener au pas, elle suit de suite, j’accélère, elle suit mais… quand même… elle tourne à droite quand je tourne à gauche.

Elle est en liberté, c’est la première fois que j’essais, je la laisse faire. Puis je retourne vers elle et réitère l’expérience. Et là grande surprise ! Non seulement elle suit, elle prend le trot dès que je trottine, repasse au pas et s’arrête comme moi… et tourne du bon côté ! En plus, là j’ai eu, une seconde, une vraie impression de confiance/complicité, au moment ou elle prend le trot elle émet un petit bruit, je suis sur, de satisfaction. Cela n’a pas duré longtemps du tout, quelques pas à chaque transition, et ensuite au pas jusqu’à la porte ou je lui ai remis la longe ! Quel plaisir cet instant !!

La deuxième surprise c’est que Christine accuse plus la jument de trop trébucher, pour mes chutes, que ma position. C’est vrai qu’elle ne sait vraiment pas où elle met les pieds et ça, sur les barres, on le voit bien !! (Même si aujourd’hui, elle a réussi à reculer les postérieurs sur cette barre). Mais je reste persuadé que je me tiens de nouveau mal, et que ma chute à moi, c’est moi… Que chacun garde ses fautes, elle trébuche (sauf la première fois ou elle est carrément tombé !) et JE chute… J’espère qu’en pratiquant tous les jours (les barres et le cercle), ça va l’aider à trouver une solution pour ses pieds…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami