yes yes yes

Dimanche après midi, un de mes garçons passait son 4ème galop, réussi !

Et là, Christine, dans l’après midi, m’annonce que pour moi, le troisième galop c’est jeudi matin ! Haaaaaaaaaaaa ! heuuuuuu… c’était au mois de juin, non ?

J’ai donc révisé mais avec mal ^^ et le stress ne m’aide pas à me concentrer !

Mais revenons un peu sur lundi !   Un court particulièrement sportif … ou rodéo. Je montais Bluch, Claude avait Milord, Joëlle avec Iroquois, Nadia  toujours avec Eole, Géraldine avait gerfaut. Les deux « pires » Iroquois et Bluch !

Une peur incontrôlable, il y avait énormément de vent, des rafales, et le moindre bruit les faisait tressauter! Déjà, dès le départ, au moment de monter dessus, Iroquois et Bluch ont fait des écarts et étaient en alerte !  

Nadia a prit peur immédiatement et a fini par partir du cours, pas très contente… Christine l’a un peu secouée ! Mais bon là franchement elle n’avait pas tord et surtout n’a rien dit de méchant !  

De tout le cours, Iroquois n’a jamais voulu aller sur le petit côté de la lettre A… à part une ou deux fois derrière Bluch!  

Un moment, ils sont partis en flèche juste parce que Milord a tapé dans le pare-botte, la grande porte bouge et vlan écart !

Jusque la fin du court, où nous étions rennes longues! Une rafale et paf écart et départ au galop ! Sur ce coup j’ai bien failli me retrouver au sol ! HOT  

Enfin un court très sportif et où en fait on a pas mal travaillé … l’assiette…  

A la fin du cours, sachant que ni Joëlle, ni Géraldine ne venaient ce matin, je demande à Christine si pour jeudi c’est toujours bon, si je ne serais pas seule! Elle me répond non, non ne t’inquiète pas tu ne seras pas seule! Et en effet! Par contre j’étais la plus vieille ^^.

Je pensais donc le galop oublié… avoir un cours normal… et bien non !   Je finis de préparer Farouk et j’entends : « Murielle, au bureau ! » Oulaa… Elle avait beau dire de ne pas me stresser, j’en tremblais ! Mais en fait, pour ça elle est vraiment chouette, elle sait poser les questions comme si on était en cours.   Et si je ne me souvenais pas elle m’aidait en prononçant les premières lettres. J’ai su répondre sur la ferrure et à des questions que je n’avais pas vraiment révisées, mais où heureusement les réponses me semblaient évidentes.  

Elle me dit juste « c’est bon », puis : »ne stresse pas là pour la suite, la pratique c’est bon tu l’as passé ». Heureuse je sors, puis je fais demi tour : « Christine ? Je l’ai ? » Et des toilettes, elle répond : « ouiiiii ».   YESSSSSS ! J’en tremblais encore mais j’étais contente!  

J’ai fais l’obstacle hyper détendue! Et Christine disait : « On ne l’arrête plus ! »   Par contre, on allait tranquille dans un des coins avec mon chouchou Farouk, laissant la place aux autres qui passaient aussi leur galop, quand je vois arriver sur moi la première, je l’entends dire « y a du monde là! ». Je suis rennes longues et même pas (pour une fois!) je ne tiens la selle… je donne un petit coup de jambes pour faire accélérer mon cheval…mais là… Il devait être tellement détendu que ça l’a fait bondir! Mais vraiment bondir et partir au galop !   Seulement le coin n’était pas loin, il a ralenti au dernier moment et à tourner brutalement, on n’allait pas sauter la barrière quand même!  

Seulement, j’étais déjà sur le devant de la selle après la ruade, juste avant qu’il ne tourne j’ai dis : « la barre! », bien vu ! J’ai tourné mais je me suis retrouvé la barre dans le dos !  Heureusement pas le dessus mais le plat de la barre, ça fait un drôle d‘effet, et c’est là qu’on voit l’utilité du gilet de dos !   Farouk n’est pas parti très loin et était sur le qui-vive, comme s’il avait peur de se faire enguirlander…

Mais bon il a du avoir vraiment peur, donc je l’ai plutôt rassuré avant de remonter. Et du coup, la cavalière qui passait s’est excusée mais ce n’était pas sa faute ! En plus y avait du monde qui regardait ! Je crois que tout le monde a eu peur ^^   Et avec cette cavalière (je ne sais plus son prénom, je la vois très peu), nous sommes allés faire un tour de plaine !   Mais même là Farouk a trouvé le moyen de faire un écart ! Dans un tas de fumier, un merle est sorti brutalement ! Mais bon là pas de soucis, je n’étais pas rennes longues, et plutôt attentive !

Voilà donc une belle matinée bien chargée, mais comme j’aime !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami