Se découvrir… oui mais…

Facile de dire « se découvrir » mais enfin de compte les choses les plus blessantes, les doutes les plus douloureux, les angoisses, le mal être… rien n’est dit… à peine parfois suggéré, pour faire comprendre à l’autre… à celui qui regarde, celui qui lit , celui qui y prêtera de l’attention…

Ne reste visible que la passion, les petites humeurs, le bien être… mais qu’en est il vraiment ?

Se découvrir…

Comme les mots, les larmes se cachent, se retiennent. 
Pourtant aujourd’hui elles bousculent, 
Elles ont envie de jaillir, de crier… 
En roulant, en partant, 
Elles emmèneraient tous ces doutes, 
Elles emmèneraient tout ce mal, 
Toutes ces pensées, ces questions…  
Comme les mots, les larmes se cachent, se retiennent. 
Pourtant aujourd’hui elles sont trop nombreuses, 
Elles auraient tant à dire… 
En coulant doucement ou en flots, 
Elles feraient disparaître 
Pour un temps peut être 
Toute cette tristesse intérieure…   

Alors pourquoi encore aujourd’hui, 
Comme les mots, les larmes se cacheront, se retiendront. 
Pourquoi encore aujourd’hui, 
Elles ne rouleront pas vers l’extérieur 
Pour ne pas être visibles. 
Elles iront s’enfouir au plus profond de l’être, 
Encore aujourd’hui et peut être demain…    

Si tout cela pouvait finir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami